L'historique du club A.V.A.(Aïkido Vallée de l'Andelle)

 

AÏKIDO VALLEE DE L'ANDELLE . Trente ans  déjà ...

  Ueshiba                                     Ueshiba

 

Mis au point au Japon par Morihei Ueshiba, maître de sabre et de jujitsu, qui recherche un art de combat efficace mais non destructeur, l'aïkido est introduit en France dans les années 50 par Minoru Mochizuki, Tadashi Abe,  et André Nocquet. Recherche d'équilibre, de connaissance de ses propres capacités, utilisant la force de l'adversaire, l'aïkido, accessible à tous, va peu à peu se développer, malgré l'absence de compétition, qu'il revendique.

 

En 1982, Max Banctel  et Patrick Fessard,  qui  pratiquent l'aïkido à Vernon depuis 1977 et à Charleval avec Alain Goussal qui l'enseigne depuis 1975 en complément du judo, créent une section aïkido au sein du Foyer des jeunes de Fleury/Andelle. 

  gpe1

  1982 . Sur cette photo qui rassemble les pratiquants de l'aïkido et du judo à Charleval,  Max Banctel et Patrick Fessard, qui avec Jacky  ( ci-dessous) seront les premières ceintures noires et professeurs du club. 

   gpe2

   1986 . Le club n'a que 4 ans, mais compte une vingtaine de membres. Jeunes de plus de 12 ans  et adultes travaillent ensemble dans le gymnase, où le tapis, composé d'une soixantaine de tatamis est monté et démonté à chaque séance.

 img5         img6

  En 1987, la section prend son autonomie, sous le nom d'AIKIDO VALLEE DE L'ANDELLE (AVA). Les cours restent dispensés au gymnase jusqu'en 1989, date à laquelle la commune de Fleury/Andelle met à sa disposition une salle d'entraînement, ce qui permet d'ouvrir un cours pour les enfants.

img7

Le succès du cours pour enfants est immédiat le nombre d'inscrits . Les enfants trouvent  à la fois une exigence de concentration, d'apprentissage du geste rigoureux, mais aussi la possibilité de se dépenser physiquement. 

img8 

 Les techniques visent à contrôler l'adversaire, souvent à le faire chuter puis à l'immobiliser, sans pour autant le blesser. Ici une chute lors d'une démonstration . On remarque la prise de main particulière, qui crée une douleur suffisamment forte pour inciter l'adversaire à aller au sol. Le côté spectaculaire de la chute ne tient qu'au fait qu'un pratiquant entraîné s'en sert pour l'éviter . 

 

 img9 

En cette fin de saison 2013/2013 , le club a formé 28 premiers dan, 20 deuxièmes dan ( soit quelques années de plus), 9 troisièmes dan et 2 quatrièmes dan . Max Banctel, son responsable technique est titulaire d'un Sixième dan, et son adjoint José Cutillas d'un quatrième dan.
img10 

 

De nombreux gestes de l'aïkido dérivent du travail du sabre japonais (katana), tenu à deux mains, qui oblige le pratiquant à rester centré, sortir de la lige d'attaque, entrer au bon moment dans l'espace de l'adversaire. C'est pourquoi  une partie de l'entraînement concerne le katana et le jo (bâton)

 

img11 

Démonstration d'une technique d'immobilisation lors d'un stage

img12

 Le club organise régulièrement, deux fois par an, des stages de week-end à Fleury, et ses membres participent à l'extérieur aux stages organisés par sa fédération ( ARA : Aïkido Ryu Abé), dont certains sont animés par Max Banctel ou José Cutillas. Ces stages peuvent réunir jusqu'à une centaine pratiquants, et peuvent comporter des  plages séparées de travail .



Les effectifs du club.

Il compte pour la saison 2012/2013 47 adhérents , répartis en 21 enfants et 26 adultes. 

 img13